Spectaculaire Yves Klein

Yves Klein and the Blue Globe © Yves Klein, ADAGP, Paris / SABAM, Bruxelles, 2017 © Harry Shunk and Janos Kender © J.Paul Getty Trust

Autre exposition à ne pas manquer cette saison au Palais des Beaux-Arts, celle consacrée à l’artiste français Yves Klein, dont la brève carrière époustouflante (lui aussi !) a secoué le monde artistique européen. Décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 34 ans seulement, il laisse derrière lui une œuvre novatrice et pionnière, qui a ouvert la voie à des mouvements comme l’art conceptuel et minimaliste, l’installation et la performance. A travers un parcours d’une trentaine d’œuvres, le visiteur reçoit un vaste aperçu de la créativité exceptionnelle de cet artiste influent. L’exposition met en lumière les principales séries de Klein, dont ses monochromes en IKB, le bleu outremer extrêmement pur grâce auquel il donnait une profondeur infinie à ses toiles. Pour ses Anthropométries, Klein a organisé une performance live durant laquelle des modèles nus appliquaient, tels des pinceaux vivants, de la peinture bleue sur la toile. Ses Peintures de feu, réalisées au lance-flammes, sont aussi présentées, ainsi que ses peintures éponges et ses reliefs planétaires. En plus des œuvres, le public peut aussi découvrir des films et photos rarement exposés, qui montrent comment Klein a façonné son image à travers des photos personnelles et du matériel promotionnel, dans lesquels il se présentait comme un artiste, un visionnaire, un judoka, etc. Une œuvre créée alors qu’il avait 19 ans est caractéristique de son imagination foisonnante : Klein avait en effet revendiqué que le ciel bleu infini était sa première œuvre d’art en le signant symboliquement avec le doigt.

> Jusqu’au 20 août au Palais des Beaux-Arts, 23 rue Ravenstein à 1000 Bruxelles.