Débat collectif à l’ISELP

Meggy Rustamova, 2015, installation sonore et photographique © Courtesy of the artist

Meggy Rustamova, 2015, installation sonore et photographique © Courtesy of the artist

Première exposition monographique du collectif Messidor, « Some arguments Later » prolonge une résidence du collectif à l’Institut et se déploie dans les salles avec un programme double : une exposition d’un ensemble d’œuvres du collectif associé à un programme discursif et réflexif composé de conférences, rencontres et projections. Messidor est un collectif de quatre artistes (Meggy Rustamova, Pieter Geenen, Sirah Foighel Brutmann et Eitan Efrat) basés à Bruxelles et à Gand, issus de différents horizons et ayant chacun une pratique artistique propre. Il a été fondé dans le but de questionner, débattre et mettre en pratique l’importance qu’il y a à se rassembler aujourd’hui dans le champ de l’art. Lauréat du Prix #CONNECTIF, le collectif a investi les espaces de résidence de l’institut d’octobre à décembre 2016. Prolongement de cette résidence, l’exposition articule un ensemble d’œuvres nouvelles et plus anciennes qui mettent en discussion différentes manières de partager ou de diviser un même espace, un territoire, physiquement ou mentalement. Le public est ainsi invité à évoluer entre films et installations, photos, vidéos et œuvres sonores qui interrogent la notion de collectif et ses représentations dans des univers politiques et sociaux. Le programme parallèle se tiendra dans les salles d’exposition ainsi que dans l’auditoire de l’ISELP. Il s’agira d’une série d’événements et de rendez-vous de différentes natures qui se déploieront jusqu’en mars et viendront éclairer et nourrir l’exposition : projections de films, workshops, rencontres, conférences, performances… Ainsi, une journée de réflexion sera organisée avec Daniel Mann (Goldsmiths Institute, Londres) et Laliv Melamed (Département de cinéma de l’Université de New York) autour de l’incursion de la question de la guerre dans les images que nous produisons au quotidien. D’autres rencontres, comme une conférence de la chercheuse berlinoise Sofia Lemos et une conférence performée de la curatrice espagnole Alexandra Laudo viendront éclairer la pratique de Messidor autour de la question du temps. La réalisatrice autrichienne Katharina Aigner proposera une rencontre autour de l’un de ses films. Enfin, un cycle de conférences sera animé par Laurent Courtens, chargé du Centre de la Parole à l’Institut.

> Jusqu’au 19 mars à l’Institut pour l’étude du langage plastique, 31 boulevard de Waterloo à 1000 Bruxelles.