Chantal Vey chez Contretype

Chantal Vey © Courtesy of the artist.

Chantal Vey © Courtesy of the artist.

« La route est toujours synonyme de liberté mais aussi d’angoisse, d’inquiétude, liées au départ, à l’éloignement, à la séparation… Rien à faire, c’est ainsi, lié à mon histoire. » C’est la route qui structure l’entièreté du travail de la photographe belge Chantal Vey : questionnements relatifs à l’itinérance, l’appartenance à un territoire, le déplacement, le mouvement, le passage, l’impermanence, la présence, l’absence… L’exposition que lui consacre aujourd’hui l’Espace Photographique Contretype révèle ses dernières explorations au fil des routes qui l’ont guidée depuis la frontière belge, sillonnant les 1400 kilomètres des bords de ce territoire jusqu’à « la longue route de sable », cet itinéraire longeant les côtes italiennes que décrit Pier Paolo Pasolini en 1959. Tels des extraits de ses journaux de voyages, les diverses formes d’images et de récits qu’elle donne à voir sont à lire et à regarder dans un ensemble où chaque fragment est une partie pour le tout… Une pensée intime qui, dans sa proximité, peut devenir familière, laissant chacun se l’approprier.

> Jusqu’au 19 mars à l’Espace Photographique Contretype, 4A Cité Fontainas à 1060 Bruxelles.